Vous trouverez sur ce blog, au fil des jours et des mois, les oeuvres réalisées par le Maitre Calligraphe Shi Bo, ainsi que les stages qu'il propose, ses livres numérotés et autres parutions, ses commentaires ....... Que la visite vous soit un enrichissement.
L'administratrice : Sérénité'art

samedi 4 juillet 2020

A PROPOS DU PAPIER DE RIZ - 2

Bertrand V : Pourriez-vous me parler un peu de ces différentes capacités d’absorption de l’encre ?
Shi Bo : Avec plaisir. 
Dabord shuxuanzhi 熟宣纸 qui contient le plus dalun, est le moins capable d’absorber l’eau de l’encre ; sa surface est généralement bien lisse, brillante et un peu glissante. De ce fait, il n’est pas bon pour la peinture et la calligraphie. Mais il est bien apprécié pour faire le style gongbihua工笔画  -- peinture de facture minutieuse -- et le croquis à l’encre épaisse.
gongbihua工笔画

Ensuite shengxuanzhi 生宣纸 qui possède une forte capacité dabsorption de l’eau de lencre est, par conséquent, bien apprécié par les peintres et les calligraphes chinois qui sont maîtres de la technique de l’effet flou ( 氤氲云烟之状) provoqué par cette absorption.  
Shengxuanzhi 生宣纸 peut merveilleusement répondre à leur goût  dans leur recherche de la perfection. 

Enfin banshuxuanzhi 半熟宣纸 dont la capacité d’absorption de leau se situe entre les deux catégories précédentes, est plutôt destiné aux écoliers et aux apprentis dart chinois, car ce papier nexige pas une grande maîtrise du pinceau.

Bertrand V : Nos Occidentaux doivent-ils donc choisir la deuxième catégorie pour faire leur exercice pictural et calligraphique ?

Shi Bo : Oui bien sûr ! En plus c’est agréable quand le pinceau sillonne librement sur ce genre de papier. Pourtant, Shengxuanzhi 生宣纸 est relativement cher, surtout ceux de bonnes marques qui sont ici en France très rares. 

Personnellement, je n’utilise que Shengxuanzhi 生宣纸 qui me procure un grand plaisir.

                                                                                                         (A SUIVRE...)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire