Vous trouverez sur ce blog, au fil des jours et des mois, les oeuvres réalisées par le Maitre Calligraphe Shi Bo, ainsi que les stages qu'il propose, ses livres numérotés et autres parutions, ses commentaires ....... Que la visite vous soit un enrichissement.
L'administratrice : Sérénité'art

dimanche 3 mai 2020

DIALOGUE CALLIGRAPHIQUE 8 - FIN.

Serrement et relâchement
Elisabeth B. : Vous me parlez souvent du couple d’oppositions « serrement et relâchement », pouvez-vous développer cette conception qui me paraît importante dans la calligraphie ?

Serrement et relachement 緊和松
Shi Bo : Volontiers. L’harmonie d’une œuvre calligraphique entre le serrement et le relâchement 緊和松 des traits me paraît primordiale. Si tous les traits d’une calligraphie sont serrés, l’oeuvre sera trop musclée, trop rigide, trop étriquée, donc démunie de mouvement gracieux, alors que si tous les traits d’une calligraphie sont trop relâchés et trop expansifs, l’œuvre sera obèse, encombrante et très fade. D’où ma conception : tous les idéogrammes calligraphiés doivent être compacts, avec quelques traits en expansion à bonne dose. Ainsi l’œuvre sera délicieuse pour les regards experts et attentifs.
On a tendance à croire que plus les traits embrassent d’espace vide, plus l’œuvre calligraphique semble à l’aise. Bien au contraire, trop de vide blanc dans une telle œuvre perd la possibilité  de vibration du mouvement des traits, car le trop blanc laisse le néant tout avaler et tout engloutir. Résultat : l’oeuvre n’arrive plus à envoyer des vibrations esthétiques au regard. 

Le rôle des points 
le mot "vague" 


SHI  Bo : A propos des vibrations calligraphiques, j’aimerais attirer ton attention sur le rôle des points. Tu sais que dans la composition des idéogrammes chinois il existe plusieurs formes de points, par exemple « points en couple » , « trois points d’eau » 三点水, « deux points en forme de deux jambes » qui soutiennent toute la structure, et « quatre points du feu », etc. Sur le plan esthétique, ces points bien réalisés peuvent offrir beaucoup de mouvement et d’ondulations , donc beaucoup de beauté à l’œuvre calligraphique et par conséquent faire vibrer la corde émotionnelle. 

三点水
Quand on regarde un tableau dans son ensemble, les points sautillent comme des gouttes d’eau tombées sur la surface du lac, comme des vagues ondulantes, comme un petit ruisseau qui coule tranquillement…
Elisabeth B. : Depuis longtemps j’ai remarqué que vos différents points sont très étudiés et nuancés, donc très gracieux et émouvants. J’ai beaucoup admiré votre rouleau du poème « Le ruisseau des fleurs de pêcher »《桃花溪》

桃花溪
 de Zhang Xu où partout les idéogrammes ondulent grâce aux différents points qui dansent  harmonieusement.

Shi Bo : Je me rappelle qu’ au début de chaque cours mon maître Xia m’avait fait travailler les points, en grand format comme en petit. De temps en temps, fort ému, il m’invitait à faire danser mon pinceau avec le sien pour calligraphier des points. Il répétait souvent que les points devaient être gracieux, vifs et doux. Cette conception me guide toujours dans mon exercice de perfection.
Elisabeth B. : Vous êtes spécialiste de l’art des points !
"éclat de rire"

Shi Bo : Comme nous l’avons dit dès le début, comment bien calligraphier est un important et vaste sujet. Aujourd’hui nous avons abordé l’essentiel, on pourra en parler une autre fois.
Elisabeth B : Avec grand plaisir ! Merci beaucoup !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire