Vous trouverez sur ce blog, au fil des jours et des mois, les oeuvres réalisées par le Maitre Calligraphe Shi Bo, ainsi que les stages qu'il propose, ses livres numérotés et autres parutions, ses commentaires ....... Que la visite vous soit un enrichissement.
L'administratrice : Sérénité'art

lundi 9 décembre 2019

LETTRE DE COMMANDEMENT À MON FILS - ZHUGE LIANG - Grand lettré historique du 2e siècle de notre ère.

Fin novembre dernier, mon fils me demanda de calligraphier le célèbre « Commandements à mon fils » de Zhuge Liang, pour son cousin, me disant que ce serait un cadeau très significatif pour lui  qui dirige actuellement une entreprise de haute technologie à Pékin.

Je sais que son cousin (scientifique de haut niveau) s’intéresse depuis longtemps à la tradition culturelle chinoise ! 
Cela ne m’étonnerait pas qu’il accepte ma calligraphie de cette lettre de célèbre de Zhuge Liang. Ce document n'est-il pas considéré en Chine comme un texte "essentiel" de la pensée philosophique et de la bonne conduite des « hommes de bien ».

A l’origine, ce  fut une lettre adressée par le premier ministre de la Dynastie des Han, Zhuge Liang (181 – 234 - homme politique, stratège, poète et calligraphe) à son fils,  lequel observait strictement les commandements de son père. Il devint un homme important sur le plan culturel.

Cette lettre a eu et a encore une Grande influence sur les jeunes chinois qui veulent se former et se cultiver dans la tradition.  La voici :


诫子书
诸葛亮
夫君子之行,静以修身,俭以养德。非淡泊无以明志,非宁静无以致远。夫学须静也,才须学也,非学无以广才,非志无以成学。淫慢则不能励精,险躁则不能治性。年与时驰,意与日去,遂成枯落,多不接世,悲守穷庐,将复何及!
 Traduction :
 Commandements à mon fils
Pour avoir une remarquable moralité, l’homme de bien travaille à sa perfection dans la sérénité et cultive sa vertu dans la sobriété. 
Sans le détachement de la réputation et de la fortune, impossible d’acquérir une haute aspiration.
Sans la sérénité, impossible d’avoir une grande perspicacité. 
On ne peut étudier que dans la sérénité ; le talent ne se forme que dans l’étude. 
Sans étudier, on ne peut forger un immense talent ; de même que sans une haute aspiration, on ne réussira jamais dans l’ étude.
L’excès des plaisirs de la vie empêche de stimuler l’esprit ; l’irascibilité ne permet pas de cultiver le bon caractère.
Les années filent avec le temps ; la volonté s’efface avec le jour, tout comme les feuilles mortes qui tombent des branches desséchées, sans avoir contribué au monde.

Au crépuscule d’âge, blotti dans sa maison délabrée, on se lamente sur le passé, c’est trop tard !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire