Vous trouverez sur ce blog, au fil des jours et des mois, les oeuvres réalisées par le Maitre Calligraphe Shi Bo, ainsi que les stages qu'il propose, ses livres numérotés et autres parutions, ses commentaires ....... Que la visite vous soit un enrichissement.
L'administratrice : Sérénité'art

lundi 6 août 2018

CE MYSTERIEUX LANTINGXU DE WANG XIZHI 王羲之的兰亭序之谜 - 3

Préface au Recueil du Pavillon Lanting

Les 324 mots de ce rarissime texte furent calligraphiés par le Saint Calligraphe Wang Xizhi sur la soie, avec un pinceau fait de moustache de blaireau. Très ému et enthousiaste, ivre de la senteur du printemps, l’auteur était alors au sommet de son art esthétique et s’exprimait au gré de la danse gracieuse du pinceau ; il créa ainsi un chef-d’œuvre qui ne fut jamais égalé .

L’empereur Taizhong était un collectionneur passionné des œuvres du grand Maître Wang Xizhi, il possédait 290 feuilles du kaishu de Wang  (marouflées en 70 rouleaux), et 2000 feuilles de l’herbe folle du maître (marouflées en 80 rouleaux).


Autre extrait d'une Calligraphie de Wang Xizhi : Les dignitaires provinciaux - style cursif.
 Mais le monarque n’avait jamais possédé la Préface au Recueil du Pavillon Lanting.
L’empereur Taizhong rêvait de mettre la main sur ce chef-d’œuvre, il proposa un prix astronomique pour l’acheter, pourtant les descendants du maître refusaient toujours le lui céder.
En colère, l’empereur envoya donc des membres de la garnison du palais impérial pour arrêter le moine Zhiyong 智永和尚 qui se cachait dans une grotte dans la province du Zhejiang, Est de la Chine.
Les pourchasseurs trouvèrent enfin ses traces et envahirent la grotte, mais ils n’y trouvèrent toujours pas la Préface au Recueil du Pavillon Lanting.
Le moine se suicida.
Ainsi furent perdues à jamais les traces de la Préface au Recueil du Pavillon Lanting.

Modèle infiniment apprécié

La Préface au Recueil du Pavillon Lanting est considérée par tous les calligraphes comme le meilleur modèle à imiter et copier. 
De génération en génération, les calligraphes grands et petits passent inlassablement par l’imitation du style de cette Préface. Et au fil de l’histoire, on arrive à créer de nombreuses belles œuvres de ce texte.
Les collectionneurs apprécient beaucoup cette succession de créations calligraphiques, ils se font un plaisir d’en posséder plusieurs, ce qui encourage les calligraphes à continuer la création artistique en copiant la Préface au Recueil du Pavillon Lanting.


J’ ai moi-même calligraphié un grand nombre de fois la Préface dont une des premières copies est maintenant au Palais de la culture de la jeunesse de Shanghaï.

Récemment, j’ai calligraphié cette œuvre en plusieurs exemplaires sur le somptueux papier-soie doré, et luxueusement marouflés dans le style traditionnel chinois. Ces oeuvres d’art calligraphique sont maintenant chez moi, et tous ceux qui se passionnent pour l’art chinois sont les bienvenus pour les lire, les regarder et les admirer. 
(fin).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire